Bwa Kay Imam – Poésie

SHM av.

I
Œuvre géniale et magnanime
Cette geste combien sublime
D’alliance en toute fraternité
Fier terreau de notre liberté
II
Hommage à Cécilia Fatima
Imploratrice du grand Legba
Et des autres dieux tutélaires
Les véritables propriétaires
De notre petit coin de terre
III
Cette sublime nuit d’alliance
Demeure l’ultime référence
Á la lutte contre les ravages
De la terreur de l’esclavage
IV
Galvanisés par la grande foi
Dans la panoplie de nos loas
Ils rejetèrent leur triste sort
En méprisant même la mort
V
Ces femmes et ces hommes
Que la postérité surnomme
Les vaillants va-nu-pieds
Symbolisent notre fierté
VI
Malgré sa grande pérennité
Cet acte demeure inachevé
Et à nous donc les héritiers
Le devoir de le parachever
VII
Bookman et tous les hounsi
Cette nuit-là ont enfin réuni
GrandMèt et Ogou-Badagri
Pour dire non à l’ignominie
VIII
Non aux suicides sauvages
Jamais plus de marronnage
Non à tous ces avortements
Et non à l’empoisonnement
IX
Sainte nuit du Bois-Caïman
Gloire à vous les êtres vaillants
Oui vous qui n’avez jamais hésité
Á nous léguer cette terre de liberté
X
Alors avons-nous encore le goût
En ce superbe quatorze août
De redire mais sans mentir
« Vivre libre ou mourir »

SHM av.